Affaire Klodo: le juge d’instruction poursuit l’enquête.

La nouvelle vient de tomber. Selon Le Parisien, le juge d’instruction, chargé de la désormais “Affaire Klodo“, retraité de 67 ans décédé lors d’un contrôle de gendarmerie en Guadeloupe, a décidé de poursuivre l’enquête.

Première victoire pour la famille.

C’est une première victoire pour la famille de Claude Jean-Pierre qui depuis le début de cette affaire n’a eu de cesse de mobiliser l’opinion publique et le monde politique pour obtenir un procès et réclamer Jistis pou Klodo.

Fatia Alcabelard et Christophe Sinnan, fille et beau-fils de Claude Jean-Pierre, dit Klodo, décédé des suites d’un contrôle de gendarmerie le 21 novembre 2020 en Guadeloupe. Crédits videos: Fatia Alcabelard et Christophe Sinnan

«C’est un peu le George Floyd français» : Claude Jean-Pierre, mort en Guadeloupe après un contrôle routier.

Un véritable camouflet pour le procureur de la République, Xavier Sicot, qui a lui-même annoncé la poursuite, par un juge d’instruction, de l’information judiciaire ouverte pour homicide involontaire contre X, alors que le 5 février dernier, il préconisait un non-lieu.

Xavier Sicot, procureur de la République en Guadeloupe

Un choix contesté, compte-tenu des images de vidéosurveillance diffusées en boucle sur les réseaux sociaux, qui avait suscité des manifestations de soutien à la famille aussi bien en Guadeloupe qu’en France héxagonale.

Le combat continue.

Respire Plus: “La Guadeloupe solde son Covid.”, titre le Canard Enchainé du jour.

Extrait du Canard Enchainé du 18 avril 2023

On apprend dans le fameux palmipède du jour que l’entreprise Respire Plus, en liquidation judiciaire, va vendre tout son matériel aux enchères.

Le 24 avril prochain à 9h30, environ 400 000 masques de type II et FFP2 seront vendus à l’hôtel des ventes ainsi que des biens mobiliers de l’entreprise.

https://www.interencheres.com/materiels-professionnels/liquidation-judiciaire-respire-plus-en-guadeloupe-608568/

Respire Plus, c’est le nom de cette entreprise qui, en pleine pandémie, a installé une usine de fabrication de masques chirurgicaux à Jarry, Baie-Mahault. Les masques étant difficiles à trouver sur le marché national voire international à l’époque, à cause d’une pénurie due au confinement.

L’idée initiale était de fabriquer des masques sur place, en Guadeloupe, pour la population. L’entreprise qui se voulait la première à fabriquer des masques aux Antilles-Guyane, avait alors bénéficié de près 450 000 euros de subventions, lors de sa création.

Rodrigue Solitude, alors chef de cabinet d’Ary Chalus, président de la Région Guadeloupe, est soupçonné de prise illégale d’intérêts par charge de mission de service public dans une affaire dont il assure l’administration ou la surveillance pour des faits commis à partir de 2020.

Rodrigue Solitude, ancien chef de cabinet de la Région Guadeloupe.

En janvier, les différentes parties ont demandé le renvoi de l’audience qui aura finalement lieu le 28 septembre 2023.

School Daze, victime de colorisme.

Giancarlo Esposito et Tisha Campbell dans School Daze (1988)

Spike Lee a récemment déclaré que le casting et l’équipe de tournage de “School Daze” avaient été expulsés du campus de Morehouse en raison du colorisme: “Vraiment blessant à l’époque”.

School Daze, sorti en 1988, est reconnu par beaucoup comme un classique, en particulier au sein de la communauté Noire. Mais très peu de gens connaissent les obstacles que le jeune réalisateur, à l’époque, a endurés lors de la réalisation de son 3ème film.

Alors que le film devait se tourner au Morehouse College d’Atlanta, la production a dû déménager pour le Morris Brown College, de l’autre côté de la ville de l’Etat de Georgie. Dans une interview de février 2018 dans l’ Atlanta Journal-Constitution, Spike Lee a déclaré que le colorisme avait joué un rôle dans le changement de lieu car le président de Morehouse, Hugh Morris Gloster, n’aimait pas le choix de comédien pour le rôle, pourtant fictif, du président du campus.

“Je n’aime pas le gars que vous avez choisi pour incarner le président de l’université (le regretté et grand Joe Seneca). Il ressemble trop à un sambo*”.

Joe Seneca, acteur américain (1919-1996)

“Il m’a dit ça en face. Le président de Morehouse m’a dit que l’homme que j’avais choisi avait la peau trop foncée. Je lui ai répondu que je sais que ce que nous faisions était bien.” a déclaré le réalisateur.

Sorti en 1988, School Daze est inspiré des années de Spike Lee en tant qu’étudiant de premier cycle au Morehouse College et met en vedette Tisha Campbell, Giancarlo Esposito et Laurence Fishburne

Lee a révélé, que par la suite, qu’il n’avait plus été invité à Morehouse. Cependant, l’ancien de Morehouse a eu le dernier mot car il siège maintenant au conseil d’administration.

Spike Lee, réalisateur

“En fait, après la sortie de ce film, je n’ai pas vraiment été invité à retourner à Morehouse pendant plusieurs années. Vraiment jusqu’à ce que le gars qui était président parte. Mais maintenant, je fais partie du conseil d’administration, donc ça fait longtemps. Mais c’était vraiment blessant à l’époque.

*NDLR: Le terme sambo est une insulte pour designer une personne Noire à la couleur de peau foncée.